Category: Thermique

Comment choisir son nettoyeur haute pression thermique ?

Le nettoyeur haute pression thermique est un outil indispensable pour mener à bien les travaux d’entretien et de nettoyage courant. Souvent doté d’une grande puissance, cet appareil est capable d’enlever facilement toutes les salissures, même les plus résistantes. Mais quelles sont ses particularités ? Voici un guide complet pour vous aider à vous familiariser avec cette machine musclée.

Les différents types de nettoyeur haute pression thermique

Les nettoyeurs haute pression thermiques commercialisés sur le marché se déclinent en plusieurs versions, selon la marque et le modèle. Malgré le fait qu’ils utilisent tous le même principe de pressurisation et de propulsion de l’eau, un critère important les divise en deux catégories distinctes. Certains nettoyeurs haute pression fonctionnent en effet avec de l’eau chaude, tandis que d’autres utilisent de l’eau froide. Dans la pratique, ces deux types d’appareil se différencient nettement par leur usage et leurs performances.

Le nettoyeur haute pression à eau froide

Les nettoyeurs à haute pression thermiques à eau froide sont très efficaces dès qu’il s’agit d’enlever les saletés extérieures. Certaines salissures s’avèrent néanmoins particulièrement difficiles à nettoyer avec ce type d’appareil, en particulier les tâches d’huile ou autres saletés graisseuses. L’eau froide, même propulsée à une pression élevée, aura alors un impact limité sur ces crasses. Elle se contentera juste d’éparpiller la graisse sur la surface à nettoyer. C’est dans ce cas précis que l’utilité d’un nettoyeur à eau chaude semble évidente.

Les nettoyeurs haute pression à eau chaude

Une personne sensée utilisera toujours de l’eau chaude pour laver de la vaisselle contenant des résidus graisseux. Ce principe s’applique aussi avec les nettoyeurs haute pression. Une température élevée provoque en effet une réaction moléculaire au niveau des saletés graisseuses. La tension superficielle de l’eau se trouve également réduite grâce à cette réaction moléculaire. La salissure pleine de graisse devient alors plus soluble, facilitant ainsi le nettoyage avec de l’eau projetée à haute pression.

Pour autant, cela ne signifie aucunement que les nettoyeurs haute pression à eau chaude sont les seuls à être suffisamment performants pour éliminer les saletés incrustées. Les nettoyeurs à eau froide peuvent être tout aussi efficaces dans de nombreuses situations. Mélangée avec un détergent, l’eau froide est en effet capable d’éliminer différentes sortes de salissures, même les plus coriaces.

Le principal avantage d’un nettoyeur à eau chaude réside dans sa rapidité et sa puissance. Cet appareil nettoie plus vite et mieux qu’un dispositif utilisant de l’eau froide. Une telle efficacité a néanmoins un coût : les nettoyeurs haute pression thermiques à eau chaude coûtent jusqu’à 2 fois plus cher qu’un appareil fonctionnant à l’eau froide. Ces appareils demandent par ailleurs davantage d’entretien, notamment à cause de leur système de chauffage.

Fonctionnement d’un nettoyeur haute pression thermique

Un nettoyeur haute pression thermique utilise le même principe de fonctionnement qu’un nettoyeur haute pression électrique. Il est juste différent au niveau de la propulsion. Les composants d’un nettoyeur haute pression thermique sont à peu près identiques à ceux de son homologue fonctionnant à l’électricité :

  • La propulsion à essence : c’est le moteur qui fait fonctionner la pompe à haute pression. Ce dispositif est facilement reconnaissable sur les appareils thermiques à cause de sa taille imposante.
  • L’entrée d’eau : ce dispositif fait parvenir l’eau du robinet à l’intérieur de la pompe à haute pression. Elle doit être alimentée en eau en quantité et débit suffisants lorsque la pompe est en action. Dans le cas échéant, la machine risque de graves dysfonctionnements.
  • La pompe haute pression : ce système pressurise, puis projette l’eau via une flexible haute pression contrôlée par un pistolet d’arrêt et de mise en marche.

Les critères de performance

Cela va sans dire que ces composants influencent donc les performances du nettoyeur haute pression thermique. Notons que l’efficacité de l’appareil se mesure par trois principaux indices :

La puissance

C’est la puissance du moteur, exprimée en Watts (W). Elle définit la capacité de la propulsion à pressuriser l’eau et à la projeter avec force sur la surface à nettoyer. Un nettoyeur haute pression thermique affiche en moyenne une puissance plus élevée qu’un nettoyeur électrique. La puissance des appareils fonctionnant avec un moteur à essence est estimée à environ 2 500 W pour les modèles basiques. Les machines destinées à un usage intensif et professionnel disposent d’une puissance pouvant atteindre 3 600 W.

La pression

La pression est la force avec laquelle l’appareil est capable de propulser l’eau. Plus elle est élevée, plus un nettoyeur est performant. La pression dépend donc intrinsèquement de la puissance du moteur thermique et du débit de la flexible haute pression. La pression s’exprime en Bar (bar). Les modèles thermiques affichent une pression allant de 140 bars – pour les plus basiques – à 280 bars, pour les plus performants.

Le débit

Le débit est le volume d’eau qu’un nettoyeur est capable de propulser sur une période donnée, généralement en une seconde dans le système d’unités international. Cependant, le débit s’exprime généralement en litre par heure (L/h) sur le marché des nettoyeurs haute pression, le but ayant été d’uniformiser les affichages. Un débit élevé est souvent associé à un nettoyeur de qualité, plus adapté aux travaux de nettoyage laborieux. Un nettoyeur haute pression thermique affiche en moyenne un débit allant de 400 à 600 L/h.

Les avantages d’un nettoyeur haute pression thermique

Un nettoyeur haute pression thermique présente l’avantage d’être plus puissant, donc plus performant qu’un modèle électrique. Cet appareil n’a pas besoin de fils électriques pour son alimentation et se transporte donc facilement.

Les inconvénients d’un nettoyeur haute pression thermique

Les modèles thermiques affichent néanmoins certaines lacunes d’ordre ergonomique et environnemental. Leur propulsion à essence est logiquement plus polluante et plus bruyante. D’une manière générale, ces appareils sont également plus lourds que leurs cousins électriques.
Ils restent malgré tout des alliés indispensables pour tous types de travaux de nettoyage à faire dans un cadre privé ou professionnel, selon les modèles.

Sorry. No posts in this category yet